Logo Bonifacio
  • Les falaise de Bonifacio
  • Plage aux alentour de bonifacio
  • Vue de la ville
  • Photo illustration de concert de chant corse
  • Photo illustration de concert de chant corse
Logo Mémoire de paysages

Biodiversité

Vous êtes dans Accueil Développement durable Environnement Biodiversité

taille+ taille-

 

« Le Détroit des Bouches de Bonifacio est l’un des plus attrayant de Méditerranée occidentale. Partagé entre les plateaux et les falaises calcaires d’une part, les chaos granitiques d’autre part, il abrite de nombreuses espèces remarquables (endémiques, menacées ou protégées : mérou, goéland d’Audouin, cormoran huppé, puffin cendré, patelle géante, arum tue mouche…) caractéristiques des écosystèmes méditerranéens terrestres ou subaquatiques (dunes à genévriers de Phénicie, herbiers de posidonies, coralligène…) » 

 

 

 

                             Flore                                                                       Coraux

 

 

La réserve naturelle des Bouches de Bonifacio est à l’échelle de l’Union européenne deux fois plus importante que la moyenne de celle des parcs nationaux et 140 fois plus importante que celle des réserves. Elle représente 13% de la surface totale des aires marines protégées en Méditerranée et est la plus vaste de Méditerranée occidentale.

Elle est la plus grande réserve naturelle de France métropolitaine, la seconde aire marine protégée française et celle disposant du plus haut niveau de protection.

 

 

LA NATURE A L'ETAT PUR

 

Faune et flore sous-marines : mérou, corail, patelle géante, herbier de posidonie..., animent un paysage sous-marin devenu rare en Méditerranée. La réserve est incluse dans le sanctuaire international pour les mammifères marins.

 

Faune terrestre : de nombreux oiseaux marins tels que le cormoran huppé, le puffin cendré, le goéland d’Audouin ont trouvé sur les îlots de cette région, l’habitat idéal pour leur reproduction et leur alimentation. D’abondantes colonies de geckos vivent dans les chaos granitiques.

 

Flore terrestre : le maquis, sculpté par les vents violents et riche d’espèces endémiques tels l’armoise, l’astragale, le silène, colore et embaume le rivage et le plateau calcaire du piale. La végétation arbustive est pratiquement inexistante sur les îlots, mais des petites plantes de Méditerranée orientale et occidentale s’y mêlent à des représentantes de la flore africaine. (source : Office de tourisme de Bonifacio)

 

 

Grand Dauphin                                          Mérou                                         Hippocampe

 

 

                                                Biodiversité, Herbier de Posidonie

 

 

 

 

source, la monographie de Bonifacio