Logo Bonifacio
  • Les falaise de Bonifacio
  • Plage aux alentour de bonifacio
  • Vue de la ville
  • Photo illustration de concert de chant corse
  • Photo illustration de concert de chant corse

Projet de réhabilitation de la haute ville

Vous êtes dans Accueil Bonifacio au quotidien AMENAGEMENT- URBANISME Projet de réhabilitation de la haute ville

taille+ taille-

 

 

Voir la vidéo de lancement de la concertation du projet de réhabilitation de la Haute-Ville

 

Compte rendu de la réunion publique sur le projet de réhabilitation de la Haute-Ville : 

 

Téléchargez

 

Téléchargez le contenu informatif de la concertation

 

 

 

Compte rendu de la balade et de l'atelier urbains du 8 juin :

 

Téléchargez le compte rendu de la balade urbaine (08/06) 

 

Téléchargez le compte rendu de l'atelier urbain (08/06)

 

 

RIFEMU U PAISI

 

 

A l’occasion du projet d’aménagement de réhabilitation de la Haute-Ville de Bonifacio, la commune vous présente cette page pour informer la population.

 

« RIFEMU U PAISI », ensemble refaisons la Haute-Ville, est le slogan qui souhaite impliquer les citoyens autour d’une concertation menée pour accorder le plus grand nombre de personnes à ce projet commun et d’intérêt général.

Elle intervient comme une aide à la décision pour les élus locaux. Cette concertation est menée par le cabinet URBANEA en collaboration avec le service communication de la Ville de Bonifacio.

Pour la partie technique du projet, c’est le groupement ARTELIA et ADP Architecture qui accompagne la démarche (diagnostic du site …)

Lors du Conseil Municipal du 2 décembre a été acté le principe du projet de réhabilitation du cœur de ville. La priorité pour la municipalité est de renforcer l’attractivité de ce quartier, tout en préservant son esprit village et sa qualité patrimoniale.

 

Pourquoi requalifier le quartier ?

 

La commune a lancé un diagnostic sur le quartier de la Haute-Ville en 2010 dans le but d’élaborer un programme de travaux dans les 5 prochaines années. Il vise à améliorer le cadre de vie, l’accessibilité, la fréquentation, la qualité environnementale des infrastructures.

La volonté est de rendre plus moderne le centre urbain historique, tout en préservant son identité.

Ce diagnostic a mis en évidence divers dysfonctionnements propres à un centre urbain ancien : vétusté des aménagements et des réseaux, difficultés d’accessibilité des rues et du parc de logements ; le tout situé géographiquement dans une presqu’île à l’espace contraint.

Repenser l’aménagement du centre ancien implique de prendre en considération les caractéristiques socioprofessionnelles de ce quartier. La mixité sociale y est très marquée avec des habitants vivant à l’année aux revenus très modérés et côtoyant des résidents secondaires l’été. Une forte population commerçante constitue le principal cœur économique de ce centre historique.

 

L’ambition pour Bonifacio

           

Bonifacio rentre dans le 21e siècle et doit se donner les moyens de vivre avec son temps sans pour autant perdre son identité. Il s’agit au même titre que les travaux du port l’ont été pour la mandature précédente, le projet majeur des 4 prochaines années pour la municipalité.

La Ville souhaite s’affirmer « comme une destination touristique urbaine à part entière » et son centre ancien doit faire partie intégrante du développement économique de la Ville avec un potentiel de valorisation culturelle et identitaire très marquée. 

 

Des enjeux urbains à relever

 

Divers enjeux sont à relever pour garantir la bonne viabilité de ce projet :

 

-        Renforcer l’attractivité de la Haute-Ville 

Le but est de redynamiser le commerce et l’artisanat. A cet égard, l’étude de redynamisation du commerce et de l’artisanat en cours soutient cette démarche. Le souhait est de développer un commerce diversifié et extensible sur l’année et s’adaptant au mieux aux diverses populations qui fréquentent ou vivent dans le centre ville.

 

-       Organiser le « mieux vivre ensemble »

Recomposer et restaurer les espaces publics et améliorer le cadre de vie pour l’intérêt de chacun. Ce postulat de base devrait permettre à très court terme de rendre le centre urbain piétonnier.

 

-       Concilier valorisation du patrimoine et économie locale

Pour cela, divers moyens sont mis en œuvre et complètent le projet, comme l’AVAP en cours d’élaboration actuellement (cf page patrimoine de ce bulletin), favoriser une étude socio-économique, concilier activités commerciales et protection du patrimoine, pérenniser l’activité commerciale et les emplois…

 

-       Développer une économie du patrimoine

La mise en tourisme du cœur de Ville est au centre de cet enjeu avec la création d’un parcours touristique patrimonial. Elle se matérialisera autour d’une signalétique piétonne institutionnelle « la ville marchable », une mise en lumière des monuments historiques pour les valoriser et le développement de la SMART CITY, la ville intelligente qui permettra une interaction constante avec les visiteurs grâce aux nouveaux outils numériques à disposition (wi-fi public, parcours sans contact, vidéo protection, signalisation patrimoniale) …

 

 

-       Appréhender de manière globale le fonctionnement de la Ville et du territoire

Nécessité, progrès, identité sont les trois mots-clés à retenir pour ce programme urbain.

Il faudra requalifier l’ensemble des réseaux d’eau potable et des eaux usées, les éclairages publics, les espaces de déchets rationnalisés, développer une accessibilité PMR. Les espaces publics et urbains sont à repenser en tenant compte de l’organisation du stationnement et de la circulation et en favorisant les lieux d’échange et de partage.

 

-       Consolider la démarche Agenda 21

 

Cela nécessite de poursuivre les politiques déjà entamées en la matière en ce qui concerne l’amélioration de l’habitat (OPAH, IGAHC, ORELI), d’optimiser le stationnement et de repenser la mobilité des flux piétonniers entre la Ville et le Port, mettre à disposition des véhicules ou des vélos électriques pour circuler (éco-mobilité), penser un éclairage public peu gourmand en énergie, collecte propre des déchets …

 

 

Le phasage prévisionnel du projet

 

• Validation du programme : octobre 2016, mise en publicité

• Novembre 2016 : retenir un cabinet d’études et définir le comité de pilotage

• Janvier 2017 : point sur toutes les AMO en cours avec le titulaire

• Avril 2017 : avant projet global et 1ère concertation publique

 

• Mai 2017 : restitution et analyse après concertation, proposition de phasage de travaux

• Juin 2017 : dépôt d’un permis d’aménager,

• Juillet 2017 : concertation et présentation du phasage travaux,

• Septembre-Octobre : DCE 2 mois

• Novembre-Décembre 2017 : environ 3 ans de travaux