Démarches durables2019-01-24T11:19:59+00:00

BUS

100% ÉLECTRIQUE

Embarquez dans le nouveau minibus 100% électrique à Bonifacio, une première en Corse !

En collaboration avec les Autocars Massimi, l’exploitant local, la Ville de Bonifacio a fait confiance à B.E. green, pour la mise en place d’une ligne de minibus électrique durant toute la période estivale. Cette démarche illustre la volonté de Bonifacio, première ville touristique de Corse, de s’inscrire en faveur du développement durable. Par ce biais, elle conforte ainsi sa politique Agenda 21.
Dans le cadre d’une étude sur la mobilité à Bonifacio, la Ville souhaite améliorer ses transports eco responsables et est fière de tester ce dispositif pionnier en Corse. Grâce à sa technologie 100% électrique, le minibus B.E. green permettra aux voyageurs de découvrir la Ville de Bonifacio sans aucune pollution sonore et environnementale. D’une capacité de 22 places (10 assises, 12 debout) et doté d’une rampe d’accessibilité pour personne à mobilité réduite, ce minibus B.E. green propose une belle alternative écologique au transport urbain traditionnel.
La navette aura un circuit précis : elle acheminera les visiteurs et Bonifaciens du parking Monte Leone, jusqu’à la Marine (Spassegiata). C’est donc à partir du 13 juillet 2017 de 18h à minuit, que le minibus 100% électrique fera ses premiers pas. La fréquence des rotations sera définie ultérieurement. Le circuit peut également être ajusté en fonction de l’affluence.

BONIFACIO SE LANCE DANS

LA COLLECTE DE VERRE SOLIDAIRE

Bonifacio se lance dans la collecte en porte à porte autour d’une économie sociale et solidaire et dans un souci de développement durable.

Cette démarche s’inscrit dans la politique de développement durable Agenda 21 engagée par la commune en partenariat avec l’Office de l’Environnement de la Corse.
Le chantier d’insertion DEFI  (Développement – Environnement – Formation – Insertion) en collaboration avec le SITDESC et le SYVADEC assure une collecte du verre à l’année auprès des cafés – hôtels – restaurants de Bonifacio et de quelques campings. L’opération a commencée en juillet 2012.

Le verre représente un volume 30% des déchets ménagers et n’est pas à considérer comme un déchet commun puisqu’il est recyclable à l’infini.
En 2012, 50 tonnes de verres étaient récoltés sur la commune. L’association DEFI, représente un chantier d’insertion professionnel conventionné par l’Etat. Fondé en 2001, elle compte aujourd’hui 12 salariés : “ Cette initiative s’inscrit dans une dimension environnementale, urbaine et sociale par le biais de la création d’emploi. Notre association créée ses propres ressources grâce à une économie budgétaire d’utilité sociale. Notre philosophie est de mettre l’humain au centre de la formation et de l’insertion professionnelle” exprimait, André Serra, Président de l’association.
Le verre, une fois récolté, sera trié et stocké à la déchetterie pour ensuite être expédié sur le continent dans une usine de recyclage.

POLITIQUE GLOBALE DE L’EAU

TOURISME DURABLE

La commune de Bonifacio récemment distinguées d’une Marianne d’or du développement durable pour sa politique globale de l’eau procède à deux nombreuses améliorations de ses réseaux d’eaux potables et d’assainissement des eaux usées.

“L’eau est une ressource essentielle pour l’être humain, son activité et son environnement. Longtemps considérée comme abondante, elle est aujourd’hui perçue comme un bien limité à la qualité menacée. La loi sur l’eau de 1992 consacre l’eau en tant que “patrimoine commun de la Nation.”
La politique de l’eau se décline sous la forme de multiples interventions menées par des acteurs très différents. La loi de 1964 a posé les bases d’une gestion de l’eau très décentralisée. Compétence de la commune, le service public de l’eau consiste d’une part à alimenter en eau potable des usagers et d’autre part à assurer l’assainissement des eaux usées” (source : www.vie-publique.fr)
La commune de Bonifacio a entamé plusieurs chantiers pour améliorer la qualité de l’accès à l’eau de ses usagers et un meilleur assainissement des eaux usées.

Révision du schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux de la ville

Les orientations de la directive cadre sur l’eau (DCE) du 23 octobre 2000, la loi sur l’eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006 et les conclusions des Grenelles de l’environnement et de la mer, ont conduit à réviser la politique de l’eau sur le territoire bonifacien.
Le schéma directeur d’aménagement et des gestions des eaux (SDAGE) permet une connaissance exacte du réseau et recense le coût des travaux à réaliser. Il permet de faciliter les demandes de subventions pour la commune. Sa dernière révision en 2008 ne correspond plus aux besoins de la commune. Les données utilisées remontent à 2002. Elle doit donc avec l’amélioration de ses réseaux  actualiser son schéma directeur par de nouvelles données statistiques. Le cahier des charges prévoit une analyse et une synthèse des données existantes, avec une étude du besoin futur en adéquation avec les infrastructures actuelles.
Ce nouveau schéma directeur se place dans une perspective d’urbanisation sur une vingtaine d’année. Cette révision s’est faite sur deux lignes directrices : la densification du territoire (liée au Plan local d’urbanisme et la possibilité de raccordement en eau des territoires) et une réflexion sur le raccordement des forages à la ville (ressources propre à la ville).
Les forages existants situés à l’Orenaggio, à Longone, à la gendarmerie et à l’Araguina ainsi que les nouveaux forages du virage berger et de Campagro vont bénéficier d’une mise en sécurité.

Travaux des réservoirs Bella Catarina

Le chantier de réhabilitation des réservoirs d’eau potable à Bella Catarina a débuté au mois de mars.
Ces travaux, inscrits au schéma directeur d’alimentation en eau potable de la commune, a fait l’objet de plusieurs études de 2002 à 2008. Construits dans les années 50, on peut dire que les trois réservoirs ont fait leur temps ! Leur capacité d’un volume de 1100 m3 arrive aujourd’hui à saturation. Ils présentent surtout un réel danger pour leur exploitation. Leur réhabilitation s’appuie sur une réfection de l’étanchéité avec la mise en place d’un revêtement en résine époxy renforcé par un tissu de verre offrant une qualité agréée sur le domaine d’eau potable.
Un réservoir supplémentaire de 300m3 était en projet d’intégration avec l’édification d’une réserve incendie obligatoire d’environ 120 m3, mais elle sera validée par la révision du schéma directeur.

Renouvellement et renforcement du réseau de distribution d’eau potable sur les antennes de Cartarana, Sant’Amanza, Maora et Brancuccio

Les travaux d’amélioration du réseau de distribution de l’eau potable, faisant l’objet d’un avant projet daté de 2006 ont été entamés par la municipalité ce printemps sur les secteurs de Brancuccio,  de Maora et de Sant’Amanza.  Le secteur de Cartarana suivra ensuite après la saison. Une partie des canalisations du réseau d’adduction et de distribution d’eau potable de Bonifacio est en amiante ciment et présentent une usure importante qui entraîne de nombreuses casses et fuites. En effet, ce matériau de canalisation a de nombreux inconvénients dont la fragilité et les risques sanitaires lors des interventions, notamment les découpes.

Un programme de remplacement des tronçons concernés par des canalisations en fonte de diamètre équivalent ou supérieur est actuellement mis en œuvre sur la Commune sur plusieurs antennes :

  • Brancuccio : 600 m de canalisations en fonte DN 100 et 150 mm dont la pose est quasiment terminée (rue …, rue Paul Boyer et rue Paul Nicolaï)
  • Maora : 1 400 m de canalisations en fonte DN 150 mm depuis la route départementale n°60 jusqu’aux derniers branchements avant la plage :
  • Sant ‘Amanza : 2 350 m de canalisations en fonte DN 250 mm depuis le carrefour des routes départementales n°58 et n°60 jusqu’après Gurgazu dont la pose a été faite en mai 2012.
  • Cartarana : 4 000 m de canalisations en fonte DN 250 mm depuis le carrefour des routes départementales n°58 et n°60 jusqu’aux réservoirs de Bella Catarina dont la pose se déroule en deux phases : une première phase avant l’été en continuité ou en parallèle aux travaux de Sant’Amanza et une seconde phase après l’été dont la montée vers les réservoirs depuis Monte Leone.

Les nouvelles canalisations sont posées principalement sous le domaine public (voiries communales ou routes départementales) contrairement aux canalisations remplacées qui avaient été posées en grande partie voire en totalité sous des domaines privés à l’exception de l’antenne de Brancuccio.

Travaux d’aménagement global du port : la réfection des réseaux

En 2008, un diagnostic des structures immergées du port concluait à un état sanitaire alarmant. Il nécessitera une première intervention urgente sur le quai Banda Del Ferro (quai Sud) au printemps 2010 où un important affaissement du quai est détecté. Des désordres sont également identifiés sur le quai Jérôme Comparetti,  sur le quai Nord (rochers de soutènement affaissés) et sur le quai d’Honneur (blocs disjoints). D’une manière générale, les réseaux vieux de 50 ans, subissaient une érosion par infiltration d’eau de mer susceptible d’entraîner des problèmes pour le bon fonctionnement de la nouvelle station d’épuration à filtration membranaire.
Les installations réservées aux plaisanciers sont devenues au fil du temps obsolètes. Les quais vieillissant et de plus en plus sensibles aux marnages exposent les commerces de la marine aux inondations.

Ces risques menaçant directement la sécurité des usagers ont conduit la municipalité à entreprendre un vaste chantier de réaménagement  global comprenant une modernisation de ses réseaux, le renforcement des quais et des pontons et un embellissement de l’urbanisme.
Le coût des travaux est évalué à 15 millions d’euros  (travaux maritimes 9,7 millions d’euros + Place Saint Erasme  4,4 millions d’euros) répartis en deux tranches distinctes. Ils sont menés en dehors de la saison estivale et de l’affluence touristique.
Un choix calqué sur le cadre de vie bonifacien : une ville abritant 2872 habitants l’hiver et dont la population se voit  multipliée par 5 en été. La première tranche commencée en septembre 2011 s’est achevée en juin 2012. La  seconde campagne de travaux est prévue au 1er octobre 2012 pour une fin au 15 juin 2013.

La maîtrise d’œuvre est conduite par le cabinet ACRI’IN spécialiste des travaux maritimes associé au cabinet d’architecte WILMOTTE pour l’aménagement urbain et URBA SUD pour l’aménagement des réseaux et voirie. La réalisation des travaux a été attribuée au groupement d’entreprise CORSE TRAVAUX MARITIME (CIABRINI BTP, MILANINI, MICRO TP, MP protection, FREYSSINET, SANTINI).

La nouvelle Station d’Epuration (STEP)

La commune de Bonifacio est la première ville de Corse à se doter d’une station d’épuration à filtration membranaire. Située à Pozzu verdu, elle est actuellement en fonction. Cette station construite sur 3 étages en dessous du niveau de la mer et sur une superficie de terrain relativement restreinte couvre l’ensemble des écoulements de la ville de Bonifacio et utilise une technique d’épuration de l’eau de haute technologie ; « la filtration membranaire* ». Cette eau, non potable, est désinfectée et ressort avec une qualité supérieure aux normes imposées.
Dans un souci de valorisation de la ressource « eau », la commune privilégie sa réutilisation plutôt que son réacheminement dans les eaux du port. Un projet actuellement en cours devrait permettre de mettre en fonction un système de “réuse” qui alimentera l’arrosage des pelouses du golf de Spérone.
La transition entre l’ancienne station d’épuration et la nouvelle s’est faite progressivement. Cette nouvelle station garantie aux citadins de ne plus subir aucune pollution olfactive et de permettre un meilleur trafic routier grâce aux déplacements des bennes à boue. Bien évidement, la qualité a un coût. Le prix au m3 assaini subira une sensible augmentation pour les usagers.

(*) Information : La filtration membranaire est un procédé inédit qui s’inscrit en fin de traitement de l’eau. Elle consiste en une séparation physique entre l’eau traitée et sa pollution. De fines membranes préalablement immergées dans un bassin seront agitées afin d’aspirer uniquement l’eau et piéger la pollution. C’est ensuite à l’aide d’un système d’essorage sophistiqué que l’eau épurée pourra être récupérée et réutilisée.

Assainissement : projets de nouveaux raccordements

Les études sur les extensions du réseau d’assainissement de Cartarana et de Cavallo Morto ont été menées. La commune est à la recherche de financement pour mener à bien ces projets.

DEUX CENTRALES PHOTOVOLTAÏQUES SUR LA COMMUNE

En mai 2011, la ville de Bonifacio inaugure les deux premières centrales photovoltaïques de Corse du Sud sur les sites de Francolu (15 000 panneaux) et de Campo Longo (5000 panneaux).

Ces projets s’inscrivent dans la politique des énergies renouvelables, encouragés par la Collectivité Territoriale de Corse et l’Etat depuis la mise en place de la charte de développement du photovoltaïque sur la région en 2009.

Les deux centrales alimentent le réseau électrique public pour environ 4000 foyers. Elles sont dotées de technologies photovoltaïques exemplaires en matière d’insertion paysagère et environnementale.

La KLOSS Nouvelles Energies, une entreprise allemande est à l’origine de ces chantiers. Ils ont été menés dans une philosophie de co-développement en impliquant les partenaires locaux. L’entreprise est d’ailleurs mécène de la ville. Elle a scellé le premier partenariat public-privé de la commune en signant une convention avec les partenaires scolaires et associatifs  dans le but d’encourager et de promouvoir le recours aux nouvelles énergies et la sensibilisation à l’environnement.

DÉVELOPPEMENT DURABLE

PLAN DE BALISAGE ET MOUILLAGES ORGANISÉS

Le développement durable est un choix de développement auquel la France adhère au même titre que la communauté internationale.

Le chapitre 17 de l’Agenda 21 concernant la protection du milieu marin exige que des mesures soient prises afin de prévenir et atténuer les effets de la pollution mais également pour préserver la santé de l’homme comme des écosystèmes marins. L’office de l’environnement de la Corse a donc mis en place avec la ville de Bonifacio, le développement d’une politique de gestion afin de limiter l’impact anthropique avec pour objectif, la conservation du milieu. Il souhaite également, en collaboration avec l’Etat, lutter contre les mouillages en situation illégale en procédant à leur enlèvement.

Des actions concrètes ont déja été réalisées, comme :

  • L’organisation d’un plan de balisage autour des îles Lavezzi
  • La mise en place de mouillages organisés pour les plongeurs et les promenades en mer
  • Par la suite, des solutions similaires seront proposées pour la Rondinara et Piantarella

Le travail continue afin de pouvoir protéger, à court terme, tout le périmètre marin de la réserve naturelle des bouches de Bonifacio.

La Charte ecotouristique

La nature bonifacienne est exceptionnelle et s’offre à vous généreusement. Mais que vous soyez touriste d’un jour ou d’une semaine, plaisancier, campeur ou randonneur… si vous n’y faites attention, vous risquez de laisser une empreinte négative de votre passage. Pour éviter cela, suivez les quelques conseils-nature ci-dessous. Un tourisme écologique et responsable garantira à vos enfants de découvrir eux aussi les merveilles que vous parcourez dès aujourd’hui.

  • A la plage, utilisez du lait solaire biodégradable plutôt que de l’huile dont le film sur l’eau gêne la photo- synthèse des algues et posidonies.
  • Surtout pas de sacs plastiques dans l’eau : les dauphins et les tortues les confondent avec des méduses et s’étouffent en les avalant.
  • Le long des chemins et sentiers, respectez le balisage pour ne pas abimer la flore particulièrement fragilisée en période estivale.
  • En promenade, ne cueillez ni fleurs et ne ramassez aucun animal. La liste est longue d’espèces hautement protégées telles qu’orchidées ou tortues terrestres.
  • Le camping sauvage est interdit : il existe de nombreux établissements d’hôtellerie de plein air à Bonifacio pour les campeurs ou amateurs de camping-car.
  • Les risques d’incendie sont élevés. Ne jetez jamais votre mégot de cigarette dans la nature et plus encore, les bouteilles en verre dont les tessons abandonnés sur le sol peuvent faire loupe et déclencher un feu.
  • Les feux de camp et barbecues sont interdits hors des espaces dédiés à cet effet.
  • En mer, pêchez uniquement dans les zones autorisées et dans les règles définies par le Parc Marin des Bouches de Bonifacio ou vous risquez amendes et confiscation du matériel de pêche, bateau compris.
  • En plongée, veillez à ne pas marcher ou palmer sur le corail pour ne pas l’endommager. La cueillette animale, végétale et minérale est strictement interdite.
  • Evitez de mouiller votre bateau sur les herbiers de posidonies, algues essentielles à la reproduction des poissons.
  • Effectuez la vidange des toilettes et des réservoirs de votre bateau dans les emplacements prévus à cet effet.
  • Ramenez tous vos emballages sans exception. La municipalité a mis en place de très nombreuses poubelles à votre intention.
COORDONNÉES

Adresse : 12 Place de la Europe
20169 Bonifacio
Téléphone : +33 (0)4 95 73 00 15
Horaires : 8 h 30 – 12 h 15 / 13 h – 17 h