Vendredi 9 juillet à 18h00 Didier Rey, Professeur à l’Université de Corse traitera du tourisme corse à l’épreuve des “nudistes” dans les années 1970.

« Le conseil municipal d’Ogliastro […], vient de prendre à l’« unanimité » un arrêté qui ressemble à un canular . Déterminés à cacher ces seins que l’on ne saurait voir, et que les estivantes exposent généreusement, ces conseillers pudiques ont décidé, à partir de ce vendredi 18 juillet, de « recouvrir » de peinture tous les nudistes rencontrés dans la municipalité.

Le conseil, qui s’est dit désireux de « mener à bien » cette œuvre de décence, n’a pourtant pas précisé les modalités de cette tâche artistique particulièrement délicate. »

Par cet article paru dans le Monde du 19 juillet 1975, la France découvrait le volet insulaire de la « crise des nudistes » qui atteignit son paroxysme cet été-là. La situation n’était pas nouvelle et les incidents entre population locale et adeptes du bronzage intégral défrayaient la chronique depuis quelques années déjà.

Didier Rey, Professeur des Universités, università di Corsica. Article de Storia Corsica n° 5 juillet 2020